Billets de aideur

  • Documentaire Hold-Up

    Le documentaire Hold-up a fait couler beaucoup d’encre.
    Les médias et les réseaux ont diffusé ou vilipendé ce documentaire
    Nous avons décidé de le visualiser pour apporter notre avis
    La forme :
    L’effet de longueur a certainement la volonté de montrer le travail accompli et la pluralité des arguments
    Le ton est la musique ont pour but de le rendre plus solennel
    Le fond :
    Comme toujours il s’agit de données et d’affirmations basées sur des observations des avis qui ne sont pas assez détaillées pour pouvoir donner des preuves intangibles
    Certaines informations sont des faits d’autres des tissus de présomption
    Les interrogations apportées
    Ce documentaire fait réfléchir et amène à aller plus loin sur les sujets abordés
    Les raisons d’une telle diffusion
    La non légitimé des élus actuels leurs mensonges et contradictions permanentes amènent le doute et laisse la place à des débats des avis différents ce qui est logique et sain mais aussi le risque que des personnes manipulatrices ou des gens ayant une culture plus simple partent dans des dérives
    Les scientifiques qui sont de valeurs en France ont avancé sur cette épidémie en ordre dispersé.
    Certains choisis par copinage par le gouvernement ont voulu se mettre en position de « sachants » entraînant le réaction et la contradiction des autres.
    Les médias sont allés chercher partout y compris dans leur rangs des « experts » des « spécialistes » en tout genre pour argumenter sur les points de vue choisis en fonction de leurs intérêts.
    Les interventions contradictoires et souvent ressenties comme manipulatrices pour coller à l’actualité ou aux décisions politiques ont dsicrédité tout le monde.
    Le mélange des genres entre les médias les spécialistes et les laboratoires ont complètement brouillé les informations mettant en évidence l’implication forte des laboratoires dans les circuits médicaux
    Notre conclusion
    Ce documentaire montre :
    - Que dans notre société et partout il doit y avoir la pluralité le débat.
    - Qu’il est important que l’information soit faite sur les bases des faits avec l’apport des arguments et outils pour pouvoir comprendre et se faire sa propre opinion
    - Qu’il est important d’enseigner les bases permettant à chacun de se faire son opinion sans être manipulé ou entraîné sur des chemins simplistes avec des oeillères
    - Qu’il n’y a pas LA vérité et que nous devons rester humble sur les connaissances humaines et toutes les influences du monde actuel qu’elles subissent
    - Qu’il n’y pas les sachants, les lumières mais un monde pluraliste où les discussions les débats doivent amener à des conciliation pour trouver le lieu de rencontre d’une majorité
    Cela évite qu’une minorité décide et ne mette en place une autorité basée sur des positionnements non démocratiques, des arguments arrangés pour imposer aux autres
    Cela permet surtout à l’Humain de revenir au centre du débat pour rappeler qu’il ne sait pas tout et qu’il doit recentrer sa vie et son organisation collective sur les 3 axes que nous préconisations l’Humain le collectif et le planète.

    Mention spéciale pour le Dr Alexandre Laurent pour avoir parlé de résiduels et d’inutiles en contradiction avec les élites les dominants qui vont se servir des technologies pour nous asservir. A ne pas oublier !
    Cela nous donne encore plus de courage pour proposer une autre voie que ce faux progès déguisé et débridé au service de la domination de certains.

  • Covid

    Le retour de l’Humain au centre des valeurs, va-t-il perdurer ?

    Avec la crise sanitaire liée au Covid19, notre société est obligée de se consacrer en priorité à la protection de l’Être Humain face au danger, à la maladie, à la souffrance, aux risques mortels.

    Chacun se retrouve face aux nécessités essentielles : se nourrir, se soigner, prendre de soin de ses proches (familles, amis…)

    Bien sûr chacun pense à ses problématiques liées à ses ressources financières et ce qui va avec : travail, activité, revenus, charges…

    Cette période ramène en avant les notions de bienveillance, solidarité, proximité, dévouement… avec en premier lieu la présence des personnels soignants et toutes les personnes qui s'occupent de la santé et de l’accompagnement de l’Humain.

    Certains ont dit qu’à la sortie de la crise, il faudra en tirer les conséquences, toutes les conséquences.

    En effet, les leçons ne devront pas être basées sur le côté économique, financier, comme le voient les dirigeants actuels et qui montrent en ce moment leurs effets pervers (manque de moyens, absence de ressources matérielles…).

    Il est à craindre que les mesures mises en place seront de nouveaux dures pour tous et en particuliers les classes moyennes et les plus faibles.

    Il serait bien au contraire d’en profiter pour créer un projet de société basé sur l’Humain, le collectif et la préservation de notre planète.

    Redonner du sens à notre présence sur cette terre

    Redéfinir les valeurs que nous devons partager

    Refonder les objectifs communs sur la priorité de la vie

    Réorganiser notre démocratie pour que chacun s’y reconnaisse.

    Bien sûr, sur cette période il y a eu quelques marques d’égoïsme, de chacun pour soi, mais en majorité nous avons pu ressentir un élan de vivre ensemble.

    Face à la maladie nous sommes tous confronter au même danger.

    C’est un sujet transverse de notre société comme l’écologie par exemple .

    Cela confirme la vision de tous ceux qui pensent qu’il est possible de proposer un autre projet de société rassembleur et basé sur d’autres critères que l’argent, l’économie, la mondialisation, la division politique fictive…

    Notre pays est connu et admiré dans le monde, non par ses conquêtes, ses colonies…non par son économie « dominante »..

    mais bien par sa capacité à être moteur dans les idées, les "rebellions", l’exemple démocratique, les pensées, les arts…

    Nous pouvons être les précurseurs d’une nouvelle aspiration pour un modèle de société plus humaine, plus juste, plus épanouissante pour tous.

    Cela ne se fera pas en un jour car il faut composer avec le monde dans lequel nous sommes et qui nous entoure

    Mais nous devons y travailler dès maintenant avec la volonté du respect de chacun, d’un collectif partagé et d'une planète préservée.

    C’est ce à quoi Message Humaniste s’emploie par ses travaux de fond.